Cryptococcose dans le monde en développement: un éléphant dans le salon

Troisièmement, les auteurs montrent que ce schéma thérapeutique peut être administré en toute sécurité chez la plupart des patients sans qu’il soit nécessaire de mesurer les taux sériques de flucytosine. Dans cette étude, les deux schémas thérapeutiques ont été généralement bien tolérés, bien que le pourcentage de Les patients ont présenté un effet toxique associé à la flucytosine, le plus souvent une neutropénie.Une des principales forces de cette étude est son utilisation d’un point de départ basé sur la culture pour déterminer l’efficacité de ces régimes, en particulier le taux de stérilisation du liquide céphalorachidien en Cryptococcus neoformans. cette méthode a été validée en tant que marqueur de substitution des résultats cliniques, y compris la mortalité, elle pourrait s’avérer essentielle pour la conception des futurs essais de traitement de la méningite cryptococcique en nécessitant beaucoup moins de patients que l’essai comparatif traditionnel. études en utilisant une méthode de culture quantitative suggère que un taux plus rapide de stérilisation du LCR est lié à une amélioration de la survie précoce Une autre force de l’étude est sa conception de base La comparaison des schémas tout oraux est logique pour cette localisation géographique et représente une solution pratique potentielle à un problème important dans le monde en développement. où l’accès aux médicaments par voie intraveineuse et l’hospitalisation sont souvent limités. L’étude présente aussi quelques faiblesses. Premièrement, il s’agissait d’un essai ouvert, introduisant la possibilité de biais. Les auteurs ne discutent pas de leur décision de ne pas administrer le placebo. reflète la réalité d’un soutien financier limité pour les études cliniques dans le monde en développement Deuxièmement, l’étude est insuffisante pour faire des déclarations solides concernant le résultat clinique le plus important, la mortalité. En faisant du taux de clairance de la CSF le critère principal, les chercheurs ont arrêté l’étude. bien avant l’inscription prévue des patients en raison de différences significatives dans les taux de clairance de la culture entre les bras Rétrospectivement, une étude légèrement plus importante qui incluait la mortalité comme paramètre principal pourrait avoir fourni une évaluation plus significative de l’influence d’un régime sur la mortalité. Enfin, les auteurs ne fournissent aucune information sur le taux de fluconazole sérique chez les patients Les auteurs indiquent que ces données sont à venir, mais il aurait été bénéfique dans cette étude de voir si les taux sériques de fluconazole et les résultats étaient liés. être félicité pour avoir entrepris cet essai dans une partie du monde où il y a un besoin de thérapies facilement administrables et facilement disponibles pour la méningite cryptococcique. Prises à leur valeur nominale, les découvertes décrites dans cette étude pourraient être un pas important vers une thérapie plus efficace. Cependant, la flucytosine n’est pas disponible en m Étant donné la disponibilité limitée de la flucytosine et le soutien financier limité disponible pour les études cliniques en Afrique, il est peu probable qu’un essai clinique statistiquement puissant soit réalisé dans un proche avenir qui pourrait résoudre ce problème thérapeutique important. est une frustration rencontrée par de nombreux médecins et chercheurs qui ont tenté d’étudier la cryptococcose dans les pays en développement. Que peut-on faire pour remédier à cette situation frustrante? Premièrement, il est essentiel de sensibiliser davantage la population à l’impact global de la cryptococcose par l’éducation. inciter les entreprises à produire des composés relativement simples et faciles à fabriquer, tels que la flucytosine, et à rendre ces composés disponibles dans la majeure partie du reste du monde. Par exemple, grâce au développement accru des médicaments génériques, une thérapie antirétrovirale efficace est plus disponible. De nombreux pays Troisièmement, le public se concentre sur HI La prévention et le traitement des V ont conduit directement à des programmes efficaces tels que le Plan d’Urgence du Président pour la Lutte contre le SIDA et le Programme mondial de lutte contre le SIDA, et grâce à ces programmes, nous avons éduqué sur la prévention du VIH et la thérapie antirétrovirale. Parallèlement et de manière similaire, nous nous sommes concentrés sur la prévention et le traitement de la tuberculose dans cette population avec un succès modeste. Il est temps d’étendre cette focalisation globale sur le VIH pour inclure l’une de ses conséquences les plus sérieuses, la cryptococcose. influer davantage sur la morbidité et la mortalité Nous attendons peu de progrès réels dans les résultats de ces patients jusqu’à ce qu’il y ait un engagement mondial à investir dans davantage de médicaments, un meilleur accès à des diagnostics et à des dispositifs thérapeutiques facilement utilisables et des recherches cliniques plus innovantes La cryptococcose associée au VIH est l’éléphant dans le salon, et elle a été ignorée pendant trop longtemps

Remerciements

Conflits d’intérêts potentiels PGP: pas de conflits