GMC propose des modifications radicales de l’enregistrement

 » L’enregistrement limité devrait être aboli et remplacé par un système de licence unique couvrant tous les médecins, qu’ils soient ou non qualifiés Royaume-Uni, EEE [Espace économique européen] ou outre-mer,  » propose un document de consultation récent du General Medical Council. C’est l’une des propositions radicales résultant de la révision fondamentale par le GMC de ses modalités d’enregistrement, qui sont actuellement de six types différents. L’inscription limitée est actuellement accordée aux médecins non-EEA à la discrétion du GMC. Le document stipule:  » Les changements dans le cadre réglementaire [du GMC] et dans le monde plus large des soins de santé se sont combinés pour rendre inutile un système distinct d’enregistrement des médecins étrangers.  » L’inscription limitée représente également les trois quarts du budget d’enregistrement du GMC, ce qui a des implications financières importantes pour les médecins étrangers à travers leurs frais d’inscription. Le système d’enregistrement actuel a été révisé pour la dernière fois dans les années 1970, mais la fourniture de soins de santé et la réglementation ont considérablement changé depuis lors. L’évaluation annuelle, la gouvernance clinique, la revalidation et l’obtention prochaine de la licence d’exercice (due en 2005, ainsi que l’enregistrement) ont rendu nécessaire une autre révision. L’autorisation de pratiquer signifiera que les médecins sont aptes à pratiquer. Ce changement d’orientation sur la licence plutôt que sur l’enregistrement a conduit le GMC à proposer que la distinction entre les différents types d’enregistrement soit abolie.  » Aussi,  » tous les médecins inscrits au GMC auraient un seul type d’inscription qui signifierait qu’ils se sont qualifiés et sont en règle avec le GMC. Toute différenciation entre les groupes de médecins devrait être reflétée non pas dans leur enregistrement, mais dans le type de permis détenu.  » Par exemple, dans le cadre du système proposé, les préposés à l’enregistrement, qui sont actuellement enregistrés à titre provisoire, seraient enregistrés mais détiendraient une licence provisoire. Les médecins qui ont terminé leur formation de préposé à l’entretien ménager seraient inscrits et détiendraient une licence complète, et les spécialistes seraient enregistrés et détiendraient une licence de spécialiste. Dans l’introduction du document, le GMC déclare: «Nous avons besoin d’un système simple, efficace, facile à comprendre et fondé sur le principe de l’égalité de traitement pour tous les médecins, peu importe où ils se sont qualifiés dans le monde. &#X00022 ; Dans la lettre d’accompagnement Graeme Catto, président du GMC, dit:  » Ces changements affecteront non seulement les médecins qui sont actuellement enregistrés avec nous, mais aussi ceux au Royaume-Uni et à l’étranger qui peuvent s’inscrire avec nous à l’avenir. Les changements auront également des conséquences pour les personnes et les organisations qui consultent le registre, y compris les patients, les employeurs et les autres professionnels de la santé.  » Le document de consultation est à www.gmc-uk.org/register/consultation_paper/contents.htm  (Les commentaires doivent être faits avant le 10 octobre 2003 et envoyés à [email protected])